samedi 12 novembre 2016

De natura contactum

Ceux qui me suivent connaissent mes déboires avec la bouche de ma petite Néli : bla bla bla...

Avant, j'avais une bonne main... fixe. Je pouvais tout à fait trotter enlevé, galoper, sans bouger mes mains : c'est un bon début. Depuis plusieurs moi je travaille dans une autre configuration : laisser néli mettre la tête où elle veut et garder le contact avec sa bouche constant. Au début c'était un peu la cata, les rênes se détendaient tout le temps. Et puis petit à petit, j'ai appris. 

Aujourd'hui Maud est venue faire un tour de Néli. J'ai monté la bête avant sans trop d'objectifs d'autant plus qu'elle toussait et qu'elle s'essoufflait. J'ai bien progressé : je peux avoir une jument gueule en l'air devant un objectif, mes rênes sont quasiment toujours bien tendue sans trop de tension, et, cherry on the cake, j'ai souvent le sourire. Je crois que je viens de passer l'étape 3 de l'échelle de progression de von ziegner, youhou! 

Bref, on avance tout doucement, sans trop d'objectifs vu que je pense elle ne sera plus jamais "en forme comme avant", mais on avance en souriant, et c'est l'essentiel!
Même plus peur du nez en l'air!

ça galope



Poor lonesome cowgirl

Même sur le mors en descente

Facile :-)
Oulala, on se sent pousser des ailes

Avancer ensemble...

Galoper à travers champs...

J'aime voir cette qualité de contact... Cherchée pendant tant d'années pas au bon endroit!

En avant,

Calme
et droit

2 commentaires:

cowgirl de la combe a dit…

Et si c'était contagieux ces bonne choses ... Je me sens un peu rebooster quand même ! :)

zaude a dit…

Aujourd'hui passer la matinée sous la pluie, c'est déjà carrément moins motivant! Mais il faut refaire!